Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2001 7 20 /05 /mai /2001 03:25

17 janvier 2014

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (2, 1-12)


Jésus était de retour à Capharnaüm, et la nouvelle se répandit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, même devant la porte. Il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, font une ouverture et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé: «Mon fils, tes péchés sont pardonnés.» 
Or, il y avait dans l’assistance quelques scribes qui raisonnaient en eux-mêmes: «Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul?» 
Saisissant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils faisaient, Jésus leur dit: «Pourquoi tenir de tels raisonnements? Qu’est-ce qui est le plus facile? de dire au paralysé: “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien de dire: “Lève-toi, prends ton brancard et marche”? Eh bien! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre, je te l’ordonne, dit-il au paralysé: Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi.» L’homme se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. 
Tous étaient stupéfaits et rendaient gloire à Dieu, en disant: «Nous n’avons jamais rien vu de pareil.»

 


 

Homélie

Roselyne Dupont-Roc écrit  dans Prions en Eglise : « Ce récit nous apprend que pardonner, c’est délier, laisser aller, c’est relever, faire confiance, remettre les hommes blessés en vie et en chemin ».

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais j’ai des problèmes avec les chiffres. J’admire ceux qui retiennent par cœur des numéros de téléphone, des codes d’entrée… Je n’y arrive pas ! Mais il ya un chiffre avec lequel je n’ai pas de mal, c’est le chiffre10. Plus précisément, le verset 10, au chapitre 10 de saint Jean. Jean 10,10 : ceux à qui j’ai fait du catéchisme, ceux que j’ai côtoyés dans des mouvements disent que c’est mon verset fétiche !

Jean 10,10 : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie et qu’ils l’aient en abondance ». Le récit de ce matin est une belle illustration de ce verset. Lève toi et marche : voila cet homme qui arrive sur un brancard et qui sort debout, devant tout le monde.

Je pourrais vous parler de Mulatu, ce monsieur qui a créé à Addis Abeba un centre d’hébergement et un centre d’apprentissage pour des jeunes femmes abandonnées sur la rue, souvent  avec leur bébé. Je l’ai interviewé, j’ai filmé les jeunes mamans dans les ateliers et dans leurs foyers. Et j’ai intitulé ma vidéo « Lève toi et marche ! ».

 

 

 


Mais c’est déjà vieux… C’était en 2006. Je préfère vous parler de ce que j’ai vu ces jours ci.

Le 14 décembre, je participai près de Québec à l’ordination au diaconat permanent de  Didier, un ami gabonais. Au travers du chœur de l’église, il y avait une très grande banderole sur laquelle était inscrit ce verset 10. Mieux qu’une banderole, nous avons écouté  la directrice du Centre où mon ami travaille. Un centre  de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement. Elle nous a dit qu’elle était très fière de lui : « Homme de cœur, ses capacités d'écoute ainsi que sa grande disponibilité aux autres sont indéniables. Tant pour ses collègues, pour son personnel que pour  les patients, il est toujours prêt à leur ouvrir les portes de son bureau peu importe l'heure. »

 

DSC05173---Copie.JPG

Le 5 janvier, ici même, dans cette chapelle, dans son petit mot à la fin de la cérémonie, Benjamin nous disait combien il est heureux d’être au service de la vie, au service des hommes, au service de leur foi !

Le 13 janvier, c’était l’anniversaire du diocèse de Partenia.  13 janvier 1995 – 13 janvier 2014, ça fait 19 ans. J’ai interviewé Jacques, l’évêque de Partenia. Je lui ai dit : « A l’occasion de ces 19 ans, j’ai envie de te demander :   comment tu te sens ? » Et sans hésitation, il m’a répondu simplement, avec le sourire : « Bien »! Ensuite, il a ajouté : « je ne suis pas fait pour la survie de Partenia, je suis fait pour les gens, pour la vie! »

 

 

 

 

Enfin, ce même 13 janvier, je lisais dans Direct Matin : « Un nouveau geste fort de la part du pape. Le pape François a baptisé 32 enfants dont celui d’une mère célibataire ainsi que la fille d’un couple non marié religieusement ». Voila encore une façon de donner la vie, et la vie en abondance. Jusqu’à déborder des cadres prévus !

Alors ce matin, je vais vous faire une proposition (honnête) : nous allons ensemble rendre grâces à Dieu. Lui rendre grâce pour toutes celles et tous ceux, qui à la suite du Christ, se mettent au service de la vie. Et nous allons lui rendre grâce pour toutes celles et pour tous ceux qui, du coup,  retrouvent goût à la vie!

Gérard Warenghem

 

 


Repost 0
Published by RAJA
commenter cet article

Présentation

  • : Réseau des Anciens Jécistes d'Afrique
  • Réseau des Anciens Jécistes d'Afrique
  • : Ce blog permet aux anciens jécistes d'Afrique de se dire les uns aux autres ce qu'ils font en continuité avec l'idéal qu'ils poursuivaient quand ils étaient dans la JEC, sur les bancs du lycée ou de l'université : construire le Royaume de Dieu. Que ton règne vienne sur la terre comme au ciel !
  • Contact

Recherche

Articles Récents