Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 13:10
Les travaux en cours 6

Les Eglises éveillées et le RAJA  (suite)


Dans le cadre du RAJA, nous lançons ici une réflexion, (avec en vue, peut-être une action : VOIR  -  JUGER -  AGIR ...) par rapport aux Eglises éveillées.
Ceux qui le souhaitent peuvent se joindre à nous. Dans un premier temps, faisons une petite enquête avec deux ou trois questions.
Voici la première :
1. Tu connais quelqu'un qui est parti dans une église éveillée. Pourquoi est-il parti là bas?
Quand on aura un certain nombre de réponses, on passera à la deuxième question. Et peut-être ensuite à des actions.
Amis lecteurs, merci pour vos contributions 
Gérard Warenghem
 
_________________________________________________________________
Je connais  …   qui est parti dans une église éveillée
 
- Ma fille. Elle ne comprend pas pourquoi les catholiques baptisent les bébés
- Ma grande sœur : parce que les catholiques ne disent pas la vérité
- Une nièce : même raison que la précédente
- Ma locataire : les chrétiens prient Marie. On leur cachez des choses. Les prêtres ont des femmes, des enfants…
- Une voisine : nous ne savons pas prier. Et puis : idoles : Marie, croix. Messe de requiem
- Ma fille : elle est partie à l’Alliance chrétienne car chez les catholiques, c’est trop compliqué : 3 ans de catéchisme, et on ne comprend rien. A l’A.C., on prie, on ne complique pas !
- Un membre de la communauté : elle n’a pas trouvé aux Rois mages ce qu’elle cherche. La bas, elle a trouvé.
- Une tante : son mari l’a entraînée. On ne prie pas bien chez les catholiques. Messes endormies. Les catholiques ne suivent pas ce que dit la bible.
- Mes frères et sœurs : on adore les idoles (Statue Marie, croix). Messe de requiem : ça sert à quoi ?
- Ma petite sœur : quand elle était chez les catholiques, elle n’a pas vu Dieu. Au Christianisme céleste, elle a touché Dieu avec les mains.
- Un membre de la communauté, catéchiste, formation à l’Immaculée, entraînée par son mari. Chez nous on ne prie pas bien.
- Ma petite sœur : elle cherche la guérison de son fils (12 ans)
----------------------------------
Suite, avec cet échange en cours
Voici un exemple de collaboration JEC – RAJA
Vous pouvez retrouver une partie de cet échange sur le site de la JEC gabonaise :

        http://www.e-monsite.com/jecgabonaise/forum.html
 
Le 30/12/2007 Landry ROGANDJI-MENEST écrit :
Bonsoir mon père,
Ah! les fameuses Eglises éveillées, sujets de toutes les inquiétudes. Mais qu'est ce qu'il en est réellement?
Je répondrai à cette question en prenant mon propre exemple. Eventuellement et peut-être à juste titre, mon expérience pourra être édifiante.
Effectivement, je me suis engagé dans cette voie pour des raisons singulières dans tous les cas, la démarche semblera atypique.
Désir intense de vouloir vivre une vie spirituelle. A ce stade, la vie matérielle semble insignifiante et à fortiori insuffisante face aux grandes questions existentielles. Mon désarroi est plus qu'un moment de recherche de soi. Et le premier interlocuteur est un membre d'une Eglise éveillée qui aura certainement le mérite de présenter les choses d'une manière convaincante. Ses convictions se font martelantes dans mon esprit.
Pour la première foi, je vais prendre conscience des fondamentaux du chrétien. Et cette acceptation me laisse dans un trouble suffisant à me décider à emboiter le pas.
La deuxième confrontation s'effectue avec le rituel moins formel à mon goût et certainement assez festif et dramatique à la fois, tout enrobé d'un spiritualisme particulier.
Dans tout les cas, face à cette nouveauté je ressens inquiétudes mais aussi étonnement et fascination.
Ai je été a ce point vide de toute substance, malgré les quatre années antérieures de pratique de ma foi catholique ? Est ce à cause de ma distraction ? Ou bien, l'on n’aurait pas su m'intéresser à la foi chrétienne? La réponse à l'une ou l'autre de ces questions pourrait effectivement diversifier nos contributions.
Je suis donc membre d'une Eglise évangélique depuis sept ans et mon chemin est très vivant en ce sens qu'il est rempli d'acceptations et aussi de questionnements et renoncements.
Autant de débats: foi et traditions, foi et vie matérielle, la place du baptême, la place de l'Esprit, la place de Marie, la place de Jésus, la vision, la destinée, les vocations, les dons, les ministères, etc...
J'espère vous lire prochainement.
Landry 
 
________________
Le 07/01/2008 par JOEL GABY
 
Personnellement, je pense que ce qui nous importe ici, ce n'est pas faire le procès des Eglises de réveil. Je pense comme le père que beaucoup de fidèles catholiques partent de l'Eglise mère pour s'affilier à d'autres. Et si ce pas le cas en France (pas sûr ?), au Gabon, l'expression passe-partout est que l'Eglise Catholique cache la vérité. Reconnaissons tout de même qu’une certaine lourdeur semble s’imposer du fait du grand nombre de brebis pour un seul berger (les prêtres se faisaient rares jusqu'à l'aube des années 1990).
 
Si les brebis ne sont pas attachées au berger, qui connait la route à suivre, il est évident que lorsque survient le loup pour disperser le troupeau, chacune des brebis prend d'abord son chemin. 
  Certaines prendront le chemin du ravin, d'autres celui de la foret où résident d'autres animaux féroces, d'autres encore suivront des sentiers pour se retrouver dans d'autres troupeaux et peut-être se faire adopter s'ils ne se retrouvent pas dans le plat d'un gourou avide de sang et de fidèles.
 
Je peux terminer par deux questions:
1.  Si l'Eglise catholique n'avait pas conservé les manuscrits que nous appelons parole de Dieu (BIBLE), parlerions nous d'Eglises de réveil aujourd'hui ?
2. Croit-on que la meilleure manière de vouloir le bien de quelqu'un ou d’une Église qu'on aime c'est de l'abandonner ?
 
................. FELICITATION A TOUS CEUX QUI SONT PARTIS ET QUI ONT PU COMMENCER UNE AVENTURE SERIEUSE ET SOLIDE AVEC JESUS. LA FINALITE C'EST LE ROYAUME DES CIEUX QU'IL PROMET A TOUS CEUX QUI RESTERONT FIDELES......
JECISTE ...... ENGAGE.
 
Je crois et je confesse ma foi en une Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine et ce, indépendamment des agissements de ses Evêques, Prêtes, Religieux, Religieuses et Baptisés. AMEN 
 
 
______________
Le 09/01/2008 par  Landry  ROGANDJI  MENEST
 
"Jésus est le chemin, la vie et la vérité"
Tel doit être notre profession de foi.
En acceptant cela, nous célébrons le sacrifice de notre Seigneur sur la croix de Golgotha.
Nous glorifions notre Seigneur:
- en nous abreuvant de son sang, jusqu'à ne plus avoir soif;
- en mangeant de son Corps, jusqu'à satiété;
- en nous lavant avec ce sang, jusqu'à purification.
Aujourd'hui nous cherchons une image et notre Seigneur nous propose la sienne.
Une image de perfection, l'image de salut.
Mes chers frères et sœurs, le Seigneur notre Dieu nous a tant aimé qu'il nous a donné son Fils afin que nous soyons sauvés. Et quiconque croit en lui aura la vie.
Alors cherchons la vie en Jésus Christ.
Devant tous nos problèmes et nos difficultés qui nous assaillent; choisissons le bon chemin.
Un chemin sûr, le seul sur lequel, pas à pas nous trouverons notre accomplissement.
Le message de nos églises devrait être de cet ordre, non pas un message qui se résumerait en un vœu pieu; mais plutôt, un message dynamique, galvanisant, provocant une foi effective et agissante.
L'homme de notre temps, à cause des différentes mutations a besoin de nouveaux repères. Tout seul, il ne pourrait trouver le bon chemin.
Il est tellement pris par la frénésie de sa vie au quotidien, embrigadé dans sa spirale, perdu dans son labyrinthe qu'il lui manque la sagesse et le discernement pour avancer.
Un tel homme abattu, en quête de sens, vient chercher des réponses dans nos églises.
Plus concrètement, l'homme vient chercher une solution pour sa vie de tous les jours; il vient chercher son épanouissent.
(mariage, enfant, santé, travail, fortune, reconnaissance, célébrité, pouvoir, spiritualité ...)
A cet effet, l'Eglise devrait être capable de répondre aux différentes attentes. Elle doit être une force de propositions; elle doit donner l'envie de croire à des lendemains meilleurs; elle doit s'adapter à notre temps.
Avant de proposer une ascèse céleste, nos églises devraient être capables d'assurer une ascèse terrestre.
L'homme recherche d'abord du concret en s'adressant aux églises. A cet effet, les réponses apportées doivent être du même ordre.
C'est cela que j'appelle une foi effective et agissante.
Alors je m'interroge sur la possibilité que cette assertion puisse faire la différence entre plusieurs églises.
La possibilité qu'aura l'une à faire des propositions concrètes et palpables; la capacité de donner de bonnes solutions et à susciter l'espoir seront des éléments déterminants.
"Christ est venu pour les malades et les affligés." En son temps Christ les guérissait.
Ces malades et ces affligés recherchent de nouveau Christ dans nos églises aujourd'hui.
Christ, nous a laissé des recommandations pour notre temps; qu'en faisons-nous?
En son nom, nous ferons de grandes choses.
Nous pouvons marcher sur les serpents et les scorpions; nous pouvons commander les autorités de ce monde; nous pouvons guérir les malades.
Saisissons nous de ces capacités, que nous avons en Jésus pour les malades et les affligés dans nos églises.
Sachons leur montrer le bon et le véritable chemin qui est jésus.
 
Amen
 ----------------
 
Témoignage de RACHEL
Septembre 2007, Rachel veut bien s'exprimer elle même ! Son témoignage en vidéo.
Cette  contribution est à voir sur : 
 
  ------------------
 
le 23/01/2008 par Dieumerci MVET OBIANG
 
Je me réjouis de la sagesse des intervenants sur le sujet!
Effectivement ma plus grande déception est que le Christ, lui qui est venu proclamer la Vérité, l’Amour et surtout rassembler tous et racheter tous les Hommes quels qu'ils soient, ses propres disciples ou ceux à qui il a laissé la mission de continuer l'œuvre se livrent une guerre sans merci!
De plus en plus les conduites de dérives qui conduisent les créatures de Dieu à la perdition ont investi le peuple de Dieu. Une grande réflexion dans ce sens doit se faire car en effet pour être "lumière du monde" il faudrait être soi-même éclairé. Bref En ce qui concerne le départ des catholiques vers les Eglises du réveil je trouve quelques raisons qui sont:
- Le manque d'assistance. Je veux dire par là que les prêtres de l'Eglise ne se rapprochent en effet que des gens qui leur font le premier pas! Un fidèle moyen, après la messe, n'a droit à rien. Il n'est pas accueilli, personne ne s'occupe de lui. La messe devient une espèce de meeting de gens d'horizons divers qui après 2h de prière c'est chacun pour soi
- Les mouvements de jeunesse qui peuvent bien être plus proche des gens sont de plus en plus en difficulté. L’Eglise ne leur offre plus ce cadre où ils peuvent développer leur foi et les effectifs s'effritent
- L'Eglise ne donne pas clairement un plan de formation. En général le cours de catéchisme n'est pas suffisant pour édifier. On doit renforcer l'étude avant la confirmation et clairement indiquer aux gens la conduite à tenir après l'obtention des premiers sacrements si ce n'est déjà les responsabiliser
- Que les prêtres, les communautés, etc... doivent investir les quartiers et toucher personnellement les gens dans leur vraie vie. En somme, nous devons considérer les critiques de nos frères comme une glace placée devant nous pour qu'on s'auto critique. 
----------------------
 
Le 25/01/2008 par Gérard WARENGHEM

Oui, c'est intéressant de pouvoir échanger sans s'insulter ... Il y a des forum où à la deuxième visite, on a envie de partir en courant !
De la discussion jaillit la lumière, et c'est ce que nous cherchons. Pour tout de suite, je voudrais revenir sur un aspect, évoqué par Joël Gaby. Je ne suis pas tout à fait d'accord sur un point : Jésus s'est présenté comme le berger. C’est une des images qu’il a employé pour nous faire comprendre qui il est. Il faudrait faire la liste des autres images qu'il a utilisées (je suis la porte, le chemin, etc.). Mais je ne crois pas qu'il avait prévu de créer des "prêtres" bergers.... En tous cas Saint Paul explique que "nous sommes le Corps du Christ". NOUS (toi et moi) ... Et quand un membre du corps est malade, c'est tout le corps qui est malade. Il n'y a qu’à voir ce qui se passe quand une dent nous fait mal ...
On a chanté, avec John Littelton : "nous sommes le corps du Christ ... Alors, qu'avez vous fait de lui ?" Autrement dit, il ne faut jamais oublier que l'Eglise, c'est nous. On n'a pas le choix entre plusieurs églises ... il n'y a pas plusieurs corps du Christ. Donc, il n'y pas de raisons de s'insulter, de regarder les autres d'en haut, de penser qu'on a la vérité, etc. Voila, n’y a-t-il à réfléchir et à méditer dans cette voie.
A bientôt. Gérard
----------------------------------------

 

Réflexion sur les églises éveillées

L'avènement des églises dites éveillées est un sujet inquiétant en Centrafrique. Nous sommes tentés d'avancer même que, les rares commerces qui rapportent mieux chez nous sont l'exploitation des débits de boisson et les églises. Dans un pays où plus de 80% de la population sont des chrétiens ou du moins des croyants, l'on se pose bien cette question de savoir quelles sont les personnes qui vont dans les églises et quelles sont celles qui vont dans les débits de boisson ! Puisque paradoxalement, la mentalité de ces deux catégories de personnes est la même : l'incivisme, la corruption, le clientélisme, le tribalisme...

Quelquefois, les nominations ou les promotions sont faites par rapport aux affinités liées à ces églises. Les leaders (pasteurs, apôtres, bergers, évangélistes, diacres, bishops...) qui sont souvent de hauts responsables, chargés de la gestion de la chose publique estiment qu'en promettant leurs adeptes, ils s'enrichissent ainsi par ricochet à travers les offrandes, les dîmes, les dons... Ces mêmes leaders d'églises sont mêlés à de grandes malversations financières, tant au niveau de leurs églises locales qu'au niveau des administrations publiques et/ou privées.

Lorsque ceux-ci sont appréhendés ou sont en train d'être dénoncés, ils s'arrangent toujours, selon leur influence, si ce n'est pas pour renvoyer leurs témoins gênants ou les déresponsabiliser, c'est pour partir (quitter) de ces églises et créer les leurs entraînant quelques naïfs, favorables à eux. Et le plus souvent, ils partent avec une vision détournée de l'église qui, en ce moment, perd son caractère universel au profit d'une église des parents, d'une tribu, d'un clan, d'une bande d'escrocs et j'en passe.

Ainsi, une préoccupation mérite de ne pas être perdue de vue : sommes-nous en train de vivre les derniers temps tel que le décrit la bible dans 2 Timothée 3,1-9 ou 1 Corinthiens 3,1-8 ? Ou c'est bien une ère des '' fous'' que nous traversons actuellement où les phénomènes de croisades, de veillées nocturnes, de campagnes d'évangélisation, de concert publiques, de conférences (avec les bruits et les tapages)... sont rentrés dans la vie normale ou quotidienne du centrafricain.

Kévin Romuald KEMON (Membre du Réseau des Anciens Jécistes de Centrafrique)

 

---------------------

 

Bien cher frère Kévin,

J'admire votre réflexion sur les Eglises Eveillées ou de réveil et je suis du même avis qu'elles sont de plus en plus nombreuses de ces jours dans tous nos pays et qu'elles se font parler plus que d'habitude.

Il est tout à fait normal que dans ce nouveau courant, beaucoup de gens en marge de la société essayent de se faire une autre image et de réapparaître sur la scène publique, comme on l'a remarqué le plus souvent lors du multipartisme des années 90 dans beaucoup de pays africains : certains opposants étaient plutôt pires que ceux qu'ils critiquaient ou tout simplement voulaient se "refaire un nom" pour faire oublier leurs "gaffes" du passé; mais d'autres étaient de citoyens "normaux" imprégnés d'un certain idéal politique. Pourquoi pas alors une entrée dans la mouvance actuelle des églises de réveil?

Mais je crois que nous devrions aussi nous poser la question de savoir pourquoi elles obtiennent toujours des adeptes, si elles étaient toutes aussi mauvaises que nous le disons le plus souvent?

- Est ce possible que les croyants des églises "classiques" ne s'y retrouvent plus ou ont besoin d'autre chose que leurs églises ne donnent pas?

- Est -il possible que les "nouveaux" pasteurs savent bien "haranguer" les foules et toucher  mieux les cœurs brisés (de pauvreté, paupérisation, SIDA, le chômage, la précarité.....)?

- Est- il vrai que les adeptes de ces églises sont les seuls qui se caractérisent des "traits" (pour ne pas dire défauts que vous décrivez plutôt bien)?

- Et si c'était normal que ces églises participent réellement au royaume de Dieu, peut -être d'une façon un peu originale?

- Et s'elles répondaient aux besoins inassouvis des églises existantes?

Je n'arrive pas personnellement à trouver des réponses tranchées sur ce phénomène.....

God bless you,

Félix Muramutsa, MA

Evaluation & Research Specialist


email: felixmuramutsa@yahoo.fr & smartconsultancyltd@yahoo.com
Phone :(250) 0830 7890, Fax (250) 504 090
P.O. Box 2449 Kigali- Rwanda

 -------------------------------

 Envoyez vos contributions à   gerardw@spiritains.org

elles seront ajoutées  

sur :
   

http://docs.google.com/View?docid=dg9wdbdn_22d3kzpshc&pageview=1&hgd=1&hl=en

  

car la place manque ici !
-----------------------------------------------------


Retour à l'accueil

Retour à la première partie Eglises éveillées 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Réseau des Anciens Jécistes d'Afrique
  • Réseau des Anciens Jécistes d'Afrique
  • : Ce blog permet aux anciens jécistes d'Afrique de se dire les uns aux autres ce qu'ils font en continuité avec l'idéal qu'ils poursuivaient quand ils étaient dans la JEC, sur les bancs du lycée ou de l'université : construire le Royaume de Dieu. Que ton règne vienne sur la terre comme au ciel !
  • Contact

Recherche

Articles Récents